Dernière minute! Réduire l’exercice de maintien de la piste ! Les sirènes ont hurlé par précaution : la Turquie a connu le tremblement de terre de Düzce

Sous la coordination de l’AFAD, l’exercice Earthquake Moment Country a eu lieu en Turquie et en RTCN à 18h57 pour commémorer le 23e anniversaire du tremblement de terre de Düzce. En plus des notifications par SMS, les citoyens ont également été informés des orateurs de la mosquée et des appels sur les chaînes de télévision et de radio.

RAPPORT D’EXERCICE D’ERDOĞAN

Le président Erdoğan a diffusé un message vidéo quelques minutes avant l’exercice “effondrement-piège-maintien-tremblement de terre”.

Le président Erdoğan a souligné que les scientifiques s’accordent à dire que la probabilité de tremblements de terre majeurs en Turquie, situés sur les principales lignes de faille de la région, augmente, déclarant : « Il n’est pas possible d’empêcher un tremblement de terre de se produire. Mais c’est à nous de prendre des mesures pour prévenir les pertes de vies et de biens.”

Compte tenu des préparatifs faits à la lumière des leçons tirées du passé amer, le président Erdoğan a déclaré que chaque fois qu’une catastrophe se produit, on demande aux citoyens : « Où est cet État ? Notant qu’ils n’ont pas entendu les cris des gens disant cela, il a expliqué que la stratégie de gestion intégrée des catastrophes qu’ils ont créée au sein de l’AFAD dans ce cadre comprend trois phases : préparation aux catastrophes et réduction des risques, réponse au moment de la catastrophe et post -reprise après sinistre.

“Nous avons testé notre niveau de préparation avec 94 000 207 exercices.”

Notant qu’ils ont rendu les villes plus résistantes aux catastrophes grâce à leurs projets de logement de masse et de transformation urbaine dans le cadre de mesures de préparation aux catastrophes et de réduction des risques, le président Erdoğan a déclaré : « Grâce à notre gestion efficace au moment de la catastrophe, nous atteignons nos citoyens en peu de temps et nous menons des opérations de recherche et de sauvetage rapidement. “Nous mettons en œuvre des projets qui profitent au maximum de la vie. Votre patience après la catastrophe.” les phrases utilisées.

Erdoğan a déclaré qu’ils avaient déclaré 2020 “l’année de la préparation aux catastrophes”, 2021 “l’année de l’éducation aux catastrophes” et cette année “l’année de l’exercice en cas de catastrophe”, a déclaré Erdoğan :

« L’année dernière, nous avons atteint près de 57 millions de citoyens avec divers supports pédagogiques. Cette année, nous avons testé notre niveau de préparation avec 94 207 exercices à ce jour. Aujourd’hui, le jour et l’heure du tremblement de terre de Düzce, c’est-à-dire le 12 novembre à 18h57, nous avons 81 provinces et la République turque de Chypre du Nord. Nous organisons un exercice général en Turquie. Nous nous attendons à ce que vous participiez volontairement à l’exercice et testiez vos réflexes et les réflexes de votre entourage pour un éventuel tremblement de terre. Je crois qu’avec quelques minutes restantes pour cette pratique, nous aurons une expérience qui ajoutera une vie à nos vies. Nos horloges indiquent 18h57. Je vous invite à vous accrocher à la vie en disant : « Breakdown – track-hold » avec la compréhension « la connaissance des catastrophes est égale à la connaissance de la vie ».

MINISTRE SOYLU : NOUS CRÉONS UNE SENSIBILISATION

Soylu, qui a fait une déclaration après le grand exercice de tremblement de terre en Turquie, a utilisé les déclarations suivantes :

« Je tiens à remercier ceux qui ont successivement contribué à l’exercice. Elle a fait un exercice si complet. Nous avons vu la sensibilité de notre nation sur cette question. Nous ne savons pas quand le tremblement de terre frappera. L’alerte ici a une voix qui vient à l’esprit, une voix qui peut toucher les gens, mais une voix qui sauvera des vies.

Le Japon étant un pays sismique, ces exercices ont lieu une fois par an. Nous avons également mené un exercice de sensibilisation. Ceci est une application mondiale, un exemple d’application. Nous avons réussi à le faire avec toutes nos institutions et nos citoyens. Que Dieu ne le compare pas à des catastrophes, mais n’oublions pas que ce pays est une zone sinistrée. C’est pourquoi la transformation urbaine et les exercices sont importants pour moi. Nos sites d’assemblage sont prêts pour le tremblement de terre.

L’AFAD travaille en permanence spécifiquement sur les catastrophes, préparant des plans et des mesures d’atténuation des risques pour chaque moment de la catastrophe. Tous concentrés sur 18h57. C’est une préparation mentale pour ceux qui peuvent et pour ceux qui ne peuvent pas. Nous avons également eu l’occasion de voir notre capacité technologique. Nos télévisions, nos téléphones, nos radios. Nous avons vu que nous pouvions le faire.”

LES CITOYENS N’ONT PAS TENU DE SIRÈNES POUR NE PAS PANIQUER

Dans le cadre de l’exercice, qui a été mené pour la première fois dans tout le pays, une “notification d’alerte vitale” a été envoyée sur les téléphones portables de tous les citoyens à 18h57, et un avertissement acoustique a été donné en turc et en anglais.

Les nouvelles ont été diffusées par les chaînes de télévision et de radio, et les citoyens ont fait le mouvement de maintien du piège dans la zone solide et fiable prédéterminée pendant l’exercice.

Des annonces du système de recherche et de diffusion d’informations (HAY) ont été diffusées sur les haut-parleurs de la mosquée et de la communauté. Les sirènes n’ont pas été utilisées pendant l’exercice afin que les citoyens ne paniquent pas.

Avant l’exercice, le ministre de l’Intérieur Süleyman Soylu a participé à la diffusion en direct de Düzce, Istanbul, Izmir, Elazığ, Kahramanmaraş, Erzurum et TRNC pour l’exercice dirigé par le Centre de gestion des catastrophes et des urgences (AFAD) et a reçu des informations du gouverneur et Administrateur provincial AFAD .

Dans l’émission en direct avec Düzce, le Mufti provincial Rüstem Can a prié pour les victimes du tremblement de terre du 12 novembre 1999.

Avant l’exercice, le président de l’AFAD, Yunus Sezer, a fourni des informations sur l’exercice.

Lorsque l’alerte au tremblement de terre a été émise à 18h57, les participants ont effectué le mouvement de maintien du piège à effondrement à la fois dans le centre de l’AFAD et dans les provinces avec lesquelles la connexion a été établie.

Pendant ce temps, dans le cadre de l’exercice, des informations sur la conduite à tenir pendant et après la catastrophe ont été partagées sur les stands et les véhicules dans le jardin du centre AFAD, où des informations sur la gestion des catastrophes ont été données.

Leave a Comment