Bonne année de moi à toi

Écrit par Osman Selim Kocahanoğlu

Cher ami. Merci à tous pour tous les messages du Nouvel An envoyés sur ma page. Comme aujourd’hui est le dernier jour de 2022 alors que demain nous entrons en 2023, permettez-moi de célébrer en quelques lignes le sens de cette journée derrière mon propre esprit.

2023 n’est pas une année ordinaire pour nous. En 1923, non seulement la république a été proclamée, mais la règle des 600 ans est également entrée dans l’histoire avec ses arrière-cours. La monarchie absolue féodale du Moyen Âge avec toutes ses institutions a pris fin pour toujours. Fort de ce souvenir, je souhaite à tous les citoyens de la République une heureuse et prospère année 2023.

La Turquie est gouvernée par l’Islam politique depuis 20 ans. On sait pourtant que ces cadres sont nés contre le modernisme de la république laïque, et depuis le jour où ils sont arrivés au pouvoir, ils ont affirmé leur intention de “soutenir la république” et de régler des comptes. Une expression claire de ce discours est un amendement turban à la constitution, qui sera encore à l’ordre du jour cette année. Avec ce changement, pour la première fois, nos femmes et nos filles ont la liberté de porter à la fois des vêtements et des foulards en public. C’est une offre de liberté sans précédent.

Comme on le sait, la modernité de la république a défini et établi une structure étatique laïque/laïque/contemporaine, et toutes les révolutions culturelles et spirituelles ont eu lieu en conséquence. La république voulait certes abolir les superstitions irrationnelles, pas la religion, les sectes et les loges derviches, les tombes, les titres inventés étaient abolis, et on voulait apporter une interprétation contemporaine de la religion.

Si c’est le cas, d’ici nous arrivons au vénérable qui est considéré comme le super maître du palais Kulliye. Alors qu’il était le plus ardent partisan des révolutions dans les années 1930, lorsqu’il appelait Mustafa Kemal “le plus grand héros de tous les temps” et disait même “Atatürk se relèvera un jour”, il se laisse prendre dans l’évolution mentale et devient un super champion .

Il s’agit de Necip Fazıl, l’un des meilleurs interprètes du modernisme républicain. Il était un tel apôtre des révolutions qu’il a surnommé les renégats anti-révolutionnaires l’équipe du “Serpent noir”, donnant une profondeur métaphysique à la métaphore de la SHARIA et crachant la haine pour “les fanatiques grossiers, pieux et sectaires en turbans et en religion”. Lisons:

« … Softa ; Vêtu d’un turban, de robes et d’un chapelet, il n’est pas seulement un conservateur de la charia. doux; Il n’est pas seulement un fanatique religieux qui, dans les sociétés parfaites, serre la structure humaine libre dans l’étau des anciennes règles religieuses qui mettent toujours la même empreinte, toujours la même, sur chaque mouvement que l’esprit humain mûr fera vers l’innovation et avant jugement sur “blasphème” et “bid’at”. …

La caractéristique la plus évidente de Softa est la dureté de sa tête : comme le feu de la terre, qui diminue vers le centre, la foi, l’extase et l’excitation attirent Softa ; stérile, coquille et cadavre sont restés. doux; Il manque la douceur que les Français appellent “souplesse”, semblable à la tendresse collante du ciment humide. D’un autre côté, une tête humaine parfaite est aussi fine que la membrane d’une tranche d’orange et aussi sensible qu’un enregistrement de baromètre… Un humain parfait enregistre chaque contact qui doit être fait dans sa tête. Il le fond, extrait son minerai, accepte ses demandes, refuse le reste.

Le rejet de Softa n’est pas dû à sa force de foi, mais à un manque de sensibilité. Comme rejeter le courant électrique du bois…”…L’insistance du ‘vieux’ contre tout nouveau est de la paresse. Le jour où l’islam a émergé, les païens étaient mous ; Pendant des siècles, l’islam a été indifférent aux progrès de la science et de la société.

(…) Ils sont la conjuration d’une thèse d’une société figée dans le climat sibérien à l’équilibre du monde et à l’indifférence du temps, dont ils donnent l’exemple le plus caractéristique, malgré toutes les prétentions à l’innovation et tous les reproches de l’antiquité “doux”…”

(Voir Necip Fazıl, A Few Stories, A Few Analysis, (Soft), Hakimiyet-i Milliye Printing House, Ankara 1933, pp. 75-76)

Le même Supermaster a utilisé les expressions suivantes dans un discours dans les mêmes années :

« … Hilei Shariah. Vous avez entendu cela plusieurs fois. La charia trompe-t-elle jamais ? Le fanatique l’a fait. Laissez-moi vous dire clairement ce que je vois. Ils vont sécher le sang vert des opposants et des renégats dans les registres de la population.

(Hakimiyet-i Milliye, 5 janvier 1931, n° 304, discours du 2 Kanunsani 1931 à Ankara Türkocak./ Bigotry in History, Reckoning, p. 77, bd Publications)

Alors que dans sa jeunesse notre super-murshid était à la fois un laïc et un fanatique du jeu, dans ses derniers jours, il est devenu un fanatique de la madrassa, de la charia et du réactionnaireisme. Dans son livre “Idol Man”, il a écrit cette fois qu’il considérait Atatürk comme l’enfant de sa vague femme de tous les jours.

Maintenant laissons cette folie et venons au présent. Au lieu de cela, des centaines de faux politiciens, historiens et écrivains gastronomiques comme lui ont émergé, le laissant dans l’ombre. 100 ans se sont écoulés depuis la fondation de la république. Au cours des 20 dernières années, la Turquie a été gouvernée par des islamistes politiques, le fils du « Super-Murshid ». La profondeur métaphysique en moi n’est pas seulement pour nous, mais pour toutes les sociétés islamistes/charias et leurs dirigeants qui sont tombés dans l’arrogance de la vraie religion de la dernière religion.

Question : Où en sont les sociétés islamiques au niveau humain et civilisationnel atteint par notre époque ? Si vous regardez les 57 pays islamiques dans le monde, tout est complètement nu. Ils viennent toujours en premier dans le vol, la corruption, les pots-de-vin et l’immoralité. Culte, commerce et politique se côtoient. Democracy for Immature Minds est une comédie électorale frauduleuse. Dans la science et la technologie, ils sont tous sous les pieds de la civilisation occidentale. Votre esprit corrompu est incapable de saisir la dimension conceptuelle de la pensée laïque, sans parler de son nom. Entendre son nom vous donne la chair de poule.

Il y a toujours une greffe dans leurs fausses têtes, pas un esprit. Alors que l’Occident nous envoie des scientifiques, des philosophes et de la technologie, nous les contrecarrons ainsi que toute innovation avec du halal et du haram, et quand on s’ennuie un peu, on s’accroche au hadith “menteşebbehe bi kavmihi fehüve minhum”. Nous cherchons toujours l’avenir et l’avenir dans le bonheur du siècle d’il y a quatorze cents ans. A la fois la Mercedes de la civilisation maudite et la caravane de chameaux à bosse dans le désert.

Lecteurs qui ont envoyé des messages du Nouvel An sur ma page, merci à tous. Cependant, je souhaite une année 2023 pacifique non seulement à vous, mais aussi à tous ceux qui m’ont entendu. Cela ne se limite pas seulement à moi, mais aussi aux membres de la Grande Assemblée nationale de Turquie, qui seront bientôt confrontées à la plus grande révolution. dans l’histoire de l’islam, TURBANI, et notre président de l’Assemblée, Mustafa Şentop, dont le nom restera dans l’histoire du Parlement en lettres d’or.

Salutations également à tous les citoyens musulmans et non musulmans, aux mollahs talibans et khomeini (!) et même à «notre vénérable Hocefendi» (!) en Pennsylvanie dans le contexte mondial. Nous avions peu de ministère pour conquérir l’état…(!) Nous donnions tout ce que nous voulions. Or, il a été démontré que le domaine appelé religion inclut aussi la trahison !

Bref, je souhaite une bonne année à tous mes amis dans le monde, quel que soit le calendrier, hijri grégorien, roumi, qui qu’ils soient… Mon seul souhait est que tout le monde vive dans la paix et l’harmonie.

Leave a Comment